Laurent Laurent :"Saint Sylvestre ? Un miracle permanent"

 

 Les trois meilleures équipes de l'Entente Saint-Sylvestre Nice-Nord en U15 (Excellence), U17 (Excellence) et U19 (DHR) sont premières de leur championnat. Une entame idéale qu'apprécie Laurent Laurent, entraîneur général en charge de la formation. Mais le dirigeant du club niçois refuse de s'emballer. Pour l'instant, il savoure, tout en rappelant les fondamentaux mis en place du côté de La Clua.

 

Comment jugez-vous le début de saison de vos équipes U15 Excellence, U17 Excellence et U19 DHR ?


Au niveau des résultats sportifs, ils sont excellents. On a trois équipes qui ne cumulent aucune défaite. En douze matches, le bilan est de 10 victoires et deux nuls. C'est donc un très bon début de saison. Mais ça tourne vite. Il ne faut pas s'enflammer.


Vous y attendiez-vous ?


" On n'est pas dans les calculs. Savourons ce bon début de saison "

On sent toujours comment on va débuter une saison. Les éducateurs en place sont habitués. Ils connaissent le groupe qu'ils ont. Dès le début, j'avais l'impresson que les éducateurs étaient rassurés sur le niveau de leur équipe. En U19, il m'a dit qu'il pouvait largement se maintenir. En U17, il était troisième l'an dernier et a un groupe, cette saison, qui peut faire aussi bien. En U15, après une dernière saison difficile, la capacité de son groupe devrait nous permettre de connaitre une saison plus facile et jouer le haut du tableau. Même si, évidemment, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Pour l'instant, nous pouvons travailler de manière sereine sans se demander si on va jouer la descente, ni jouer sa tête à chaque match. C'est un confort. Quelque soit la catégorie, ce sont des championnats où soit on joue le maintien, soit la montée. Nous avons de bons groupes cette année. Nous allons en profiter pour travailler sereinement et aider les équipes 2 si elles sont en difficulté dans la saison ou si elles jouent quelque chose d'intéressant. Mais nous n'en sommes pas là. On n'est pas dans les calculs. Savourons ce bon début de saison.


Ces bons résultats sont-ils votre moteur dans une optique de formation ?


Les gamins font un bon début de championnat et chaque éducateur en place est à l'aise dans sa catégorie. Cependant, on insiste sur la volonté d'avoir un comportement sportif exemplaire, en respectant arbitres et adversaires. C'est primordial. Il faut avoir des résultats car l'objectif du foot est de gagner mais pas à n'importe quel prix ni par n'importe quels moyens. Nous sommes LE club du quartier mais pas un club de quartier. Il y a une volonté de progresser, mais il faut de la tenue. Il y a un travail d'éducation important derrière tout cela. On ne veut pas se retrouver à la première place si on n'apprend rien aux gamins. C'est le message qu'on fait passer depuis dix ans, et l'équipe dirigeante est d'accord avec ces principes. Ca n'évite pas les écarts de langage ou un joueur qui peut péter un plomb. Mais, en règle générale, c'est respecté. Nous devons avoir un comportement responsable et pédagogue pour que les gamins s'épanouissent d'une manière favorable. 


Vous dites que chaque éducateur est en place dans la bonne catégorie. Qu'est-ce que ça signifie ?


" Chez les petits, on n'a pas d'esprit sélectif. On accueille tout le monde "

Le principe n'est pas d'être le meilleur technicien mais de savoir fédérer. Et ils le font. Ils sont motivés et impliqués. Ils ont envie de faire progresser les gamins, le club. L'expérience qu'ils ont de leur catégorie leur permettent de connaitre les qualités principales que doit avoir un joueur dans celle-ci et ils font ce qu'il faut pour réussir. L'essentiel est d'avoir des éducateurs qui donnent envie aux gamins de venir aux entraînements et de progresser. Ca rejaillit forcément sur le club. Mais ce serait prétentieux de dire qu'il y a une politique sportive. Il y a une volonté commune d'avoir le même discours et la même vision. Des fois, ça marche comme cette saison. Des fois non, comme l'an dernier. Il ne faut pas s'enflammer même quand on est premier. Mais si on est dernier, il ne faut pas être jeté aux orties non plus. D'autres paramètres rentrent en jeu. Il faut regarder l'implication de l'éducateur qui est essentielle dans un club comme le notre. Nos éducateurs sont bons, mais ça ne veut pas dire qu'il y aura des résultats toutes les années. Nous ne sommes "que Saint-Sylvestre", pas l'OGC Nice ou l'AS Monaco. Et puis, je le répète, si on a des résultats mais que le président est convoqué chaque semaine au district pour un problème de comportement, on aura failli à notre tâche. Notre but est de faire apprendre par le football. Le résultat n'est que la cerise sur le gâteau. Le but premier est d'inculquer des valeurs.


Comment travaillez-vous avec les débutants ?


Je ne réinvente pas le football. J'essaye de voir avec les clubs structurés. J'ai des contacts avec l'OGC Nice ou discute avec d'autres éducateurs qui s'occupent d'une école de foot. On fait un travail dans la logique. Il n'y a pas d'esprit sélectif. On accueille tous les jeunes, qu'ils soient bons ou pas, tant qu'on a de la place. Ce, des U6 aux U13. On n'attend pas la perle rare en cours de saison. Elle ne vient pas en novembre à Saint-Sylvestre (rires). En revanche, la méthode de travail est importante. On a réussi à mettre ça en place pour les tous petits. Nous avons créé un code de bonne conduite pour le joueur et l'éducateur. Au niveau sportif, on travaille sur l'éveil. Notre seule préoccupation repose sur le jeu. On sait que, chez les petits, il y a un effet grappe autour du ballon. Par le jeu, on veut apprendre à occuper l'espace. Ils doivent découvrir le foot par des ateliers ludiques. On fait des jeux à thème avec le ballon, des jeux de coordination à base de vitesse. Dans le football moderne, si on est lent ce n'est pas possible.


Les résultats comptent-ils ?


" La progression du gamin et de l'équipe est plus importante que les résultats "

Non, le score passe au second plan. Les rencontres du samedi permettent de vérifier si les principes sont acquis. Ce qui m'intéresse, c'est comment les U7 ont joué par exemple, ont-ils acquis ce qu'ils apprennent à l'entrainement ? Nous travaillons sur cinq cycles pendant la saison, pendant lesquels on propose des thèmes. Il y a la technique individuelle, les fondamentaux tactiques par rapport au placement sur le terrain. La partie physique n'est faite qu'avec de la coordination avec ballon. Enfin, on travaille sur les qualités mentales. On demande de la combativité et de tout donner. Les cycles vont du plus facile au plus difficile.


Qu'attendez-vous des plus jeunes en fin de saison ?


Chez les tous petits, il faut arriver à ce qu'ils sachent faire un contrôle orienté vers la cage adverse. Et qu'ils se mettent en place tactiquement. Sans que ce soit les mêmes joueurs aux mêmes places.


Quelle est l'organisation pour les U11 et les U13 ?


On a un éducateur responsable du foot à 8. On part sur le même principe dans l'état d'esprit. Il n'y a pas de résultat. Ca passe en second. C'est primordial. Le plus important est la progression individuelle du gamin et collective de l'équipe. On part toujours sur cinq cycles. Tactiquement, il faut commencer à se mettre en place. Le seul exercice de style imposé est de jouer avec 2 défenseurs centraux pour être prêt lors du passage au football à 11. On impose aussi de connaître les règles du foot à 8. Les joueurs ne les connaissent pas, et souvent les parents non plus. Au niveau de l'occupation du terrain on veut apprendre la largeur et la profondeur en phase offensive et défensive. Que fait-on sans la balle ou avec la balle ? On demande une vitesse de réaction importante. Enfin, on commence à travailler les étirements et la souplesse. On pense au retour au calme. L'éducateur parle mais le gamin s'étire et se prépare à rentrer dans le grand bain du foot à 11.


La multitude des stades où nous évoluons nous compliquent la tache dans le suivi du travail de chaque catégorie mais on s'y habitue, nous n'avons pas d'autres choix. Vous savez Saint Sylvestre est un miracle permanent !



Propos recueillis sur le site internet actufoot

création de site internet avec : www.quomodo.com